ECHOS DE MEULAN

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Bienvenue aux Echos de Meulan


Edito de juin 2016 :   UN PETIT AIR DE VACANCES

 

Nous voici déjà au mois de juin qui nous entraîne vers les vacances d’été, favorables aux activités de plein air. C’est pourquoi, nous avons choisi pour ce numéro de vous parler du vélo.

 

Pour l’interview du mois, nous sommes allés à la rencontre du président du vélo-club des Mureaux et environs. Dans notre culture, le vélo a beaucoup compté puis il a perdu un peu de terrain pour revenir de plus belle ces dernières années, sous l’impulsion de la sensibilisation à l’écologie et au bienfait du sport sur la santé. Il faut reconnaître que c’est une activité exigeante, car à moins d’avoir une assistance électrique, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes pour avancer. Cet effort est gratifié du plaisir, en particulier dans notre beau parc du Vexin, de découverte de jolis paysages changeant d’aspect au fil des saisons. Que ce soit une pratique sportive ou de loisirs, le vélo peut être l’occasion de rencontres et de moments conviviaux, voire de dépassement de soi.

 

La pratique sportive du vélo, individuellement ou en groupe, a de multiples vertus : santé, vigilance, goût de l’effort, transmission d’un savoir-faire, amitié, convivialité, et pour certains, apprentissage de la mécanique, etc. Bien sûr, vous allez me dire qu’il y a des travers, comme le dopage, qui ternissent l’image des compétiteurs. Dans tous les domaines, nous identifions malheureusement quelques individus pour lesquels la morale et l’éthique ne sont pas la priorité, mais heureusement assez souvent, justice est faite car ils sont démasqués.

 

Dans la pratique du vélo en tant que loisir, une nouvelle tendance apparaît : ce sont les périples sur plusieurs jours, seul, à plusieurs ou en famille (voir nos articles). On constate d’ailleurs les efforts des municipalités, départements et régions pour améliorer et créer des pistes cyclables, sécurisantes et confortables pour les plus longues randonnées. Ainsi si le cœur vous en dit, vous pouvez partir de l’ile de la Cité à Paris jusqu’à Londres, soit 466 km balisés. Sans aller jusque là, les tronçons qui traversent le Vexin sont très agréables.

Alors bonne route, à vélo bien sûr, avec comme « moteur », votre goût de la découverte et votre enthousiasme !  

 

Yves Maretheu, 
Rédacteur en chef

 

Nos liens

Secteur_logo      logo-coul-quadri      conferences-des-eveques       Vatican_logo

Vous êtes ici :