ECHOS DE MEULAN

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Bienvenue aux Echos de Meulan


Edito de mars 2017 : LA PHILOSOPHIE N'AUTORISE PAS TOUT

Voilà que pour justifier ses propos et affirmer que notre civilisation judéo-chrétienne serait décadente, un philosophe remet en cause, dans son dernier livre, l’existence historique de Jésus et évoque les religions comme « guignolesques ». Evoquant l’histoire de notre civilisation qui d’après lui « s’est constituée à partir d’un Jésus qui « historiquement n’a pas existé », ce philosophe remet en cause l’histoire biblique en affirmant entre autres que les Evangélistes n’ayant pas rencontré Jésus ont multiplié « des contre-vérités qui ont fini par faire une vérité ». Le plus navrant, c’est que voulant nous faire adhérer à sa vision de décadence de notre civilisation et pour cela, la rendre plausible et convaincante, il énumère, à partir de périodes difficiles de la vie de l’Eglise, des affirmations choquantes et simplistes jalonnées de contre-vérités.
Etant un fervent défenseur de la culture et du débat d’idées en s’appuyant sur la philosophie et la religion, je suis consterné par ce type d’approche qui n’a, comme seul objectif, que de participer à la destruction de la civilisation judéo-chrétienne. Ce qui nous rassure, c’est que d’autres, au fil des siècles, s’y sont employés sans succès. Certes, chacun à la liberté de croire ou de ne pas croire et nous savons que la foi est un don de Dieu. L’Eglise catholique, dans sa longue histoire, n’a pas toujours été irréprochable et l’on voit combien le pape François s’emploie à la recentrer sur l’essentiel : la sauvegarde de la planète et de la dignité de l’Homme. Bien que ce philosophe conclut sa démonstration par : « Il n’y a plus grand-chose à faire que d’assister au naufrage de ce navire », nous avons eu récemment une raison supplémentaire d’espérer en l’avenir de notre civilisation ; c’est un reportage sur France2(1) avec comme titre : « La résurrection des cathos », présentant tour à tour Vianney qui dirige un internat catholique dans le département de l'Aisne, où les élèves apprennent notamment le chant liturgique ; puis un jeune couple parisien dont la foi rythme leur quotidien, une interview du Père Jean Marie Luc de la communauté Saint-Jean, qui produit tous les ans une comédie musicale avec des jeunes(2) et aussi Thierry, producteur de lait et de cidre, intervenant le moins possible sur les cycles naturels. Même si les médias ont une fâcheuse tendance à sous-entendre que catholique veut dire « tradi » et « conservateur » avec une note d’ironie, réjouissons-nous qu’ils redécouvrent enfin qu’il y a des chrétiens en France avec beaucoup de jeunes parmi eux. Même si l’on peut admettre et voir des aspects décadents dans notre société, cela ne justifie pas de caricaturer à ce point le christianisme. Non la philosophie n’autorise pas tout et la moindre des choses est que l’on nous respecte !

Yves Maretheu, Rédacteur en chef

(1) Emission « 13h15 le dimanche » du 5 février 2017
(2) http://www.louisetzelie-lespectacle.fr

Nos liens

Secteur_logologo-coul-quadriconferences-des-evequesVatican_logo

Vous êtes ici :