ECHOS DE MEULAN

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Au Roi

Envoyer PDF

En est-il parmi nous, chers lecteurs, qui savaient que la duchesse de La Vallière (1644-1710), la célèbre favorite de Louis XIV, était également un très bon poète, comme en atteste le sonnet ci-dessous adressé au roi qui l’avait délaissée? Et que penser de la grandeur du texte exempt de toute colère ou mépris?

 

 

AU ROI

 

Tout se détruit, tout passe, et le cœur le plus tendresse

Ne peut d’un même objet se contenter toujours;

Le passé n’a point eu d’éternelles amours,

Et les siècles suivants n’en doivent rien attendre.

 

La constance a des lois qu’on ne veut point entendre;

Des désirs d’un grand roi rien n’arrête le cours.

Ce qui plait aujourd’hui déplait en peu de jours;

Cette inégalité ne saurait se comprendre.

 

Louis, tous ces défauts font tort à vos vertus;

Vous m’aimiez autrefois, mais vous ne m’aimez plus,

Mes sentiments, hélas, diffèrent bien des vôtres!

 

Amour, à qui je dois et mon mal et mon bien,

Que ne lui donniez-vous un cœur comme le mien,

Ou que n’avez-vous fait le mien comme les autres!

Vous êtes ici :