ECHOS DE MEULAN

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

UN NOËL CHEZ JUSTIN

PDF

C’était la dernière journée d’école, la cloche avait sonné et les enfants sortaient en criant de joie « Hourra, c’est les vacances de Noël !». Ils traversèrent la rue principale déjà décorée de guirlandes illuminées, s’arrêtèrent net le nez collé contre la vitrine du marchand de jouets et en admirèrent la décoration tout en faisant leurs commentaires.

« Quelle est jolie ! » s’exclama Charles. « Oh oui ! » répondirent Daniel et Justin. « J’aimerais bien avoir ce train électrique qui tourne sur la maquette » dit Charles. « Et moi, tu vois le jeu de mécano là-bas au fond, qu’est-ce qu’il est chouette ! » dit Daniel. « Moi, dit Justin, j’aime bien la voiture téléguidée ! Vous la voyez ? »

Autour d’eux, les passants allaient et venaient d’un pas pressé tout occupés à leurs emplettes. « Bon, faut qu’on rentre. J’ai froid ! » dit Daniel. C’est avec regret que les enfants quittèrent la vitrine qui les avait scotchés pendant un moment. « Vous partez pendant vos vacances ? » demanda Charles. « Non », répondirent Daniel et Justin. « Oh bah ! c’est cool. On pourra jouer ensemble, je demanderai la permission à maman », dit Justin. « Mais cela ne sera qu’après le réveillon. Vous viendriez à la maison,conte on se montrera nos jouets ».

Quelques jours après le réveillon, Daniel et Charles se rendirent chez Justin avec leur jouet sous le bras. Ils furent accueillis par un grand monsieur aux cheveux blancs et au regard bienveillant. « Entrez les enfants ! Justin est dans le salon ! » Daniel et Charles saluèrent ce grand monsieur. « C’est mon grand-père » dit Justin en recevant ses copains. Tout heureux et excité de découvrir les jouets qu’ils apportaient, Daniel montra sa jolie voiture téléguidée et Charles son jeu de construction en bois. Emerveillés devant leur jouet respectif, les enfants riaient et parlaient très fort. « Justin, n’oublie pas que Mamie fait sa sieste ! » lui dit sa maman. Le ton baissa un peu pour reprendre de plus belle.

Puis, quand la grand-mère fut réveillée, ensemble, ils prirent le goûter car la maman de Justin aimait faire des gâteaux. Une odeur de café, de chocolat planait dans la maison. Tout à coup, grand-mamie s’écria : « Si nous faisions une partie de petits chevaux ? ». « Oh oui ! » s’écrièrent joyeusement les enfants ; réunis autour de la table, chacun choisit la couleur de sa monture. On entendait le bruit du dé qui roule sur la table, les cris de joie de celui qui faisait le plus de points, les désaccords sur la règle du jeu, le tac tac des chevaux que l’on avance sur le bois, les commentaires amusants de Justin, « Oh ! Papi, tu triches ! » et les rires de toute la famille.

Mais le temps s’était bien vite écoulé sans que l’on s’en aperçoive ; le jour déclinait. « Oh il se fait tard ! » dit grand-père. « Il faudrait songer à rentrer chez vous ! ». « Oui, mais on n’a pas joué avec nos jeux ! » dirent Daniel et Charles. « Ce sera pour une prochaine fois ! » dit la grand-mère. « Et pourquoi pas demain ? » dirent les enfants.

Heureux d’avoir passé une bonne après-midi, Daniel et Charles quittèrent Justin impatients de se retrouver pour partager ces moments agréables.

Vous êtes ici :