ECHOS DE MEULAN

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

LES JEUX DE SOCIÉTÉ

PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Depuis toujours la nature humaine est joueuse. Entre les balbutiements de la civilisation et les premiers jeux de société, il va se dérouler cinq mille ans.

Dans l’Antiquité

En Egypte, plus de trois mille ans avant notre ère, fut conçu le tout premier jeu de société connu. Le Chatrang consistait à déplacer des pions sur trois rangées de six cases. Ce même jeu sera repris bien plus tard par les Perses qui introduisirent un principe de hiérarchisation des pièces ; d’une certaine manière, les bases du jeu d’échec étaient posées. Il sera introduit en Europe dès le IXème siècle. Il y eut aussi le Mehen ou jeu du serpent. Celui-ci, enroulé sur lui-même est représenté sur une tablette. Les joueurs doivent progresser sur ce parcours, en utilisant des figurines, trois lionnes, trois lions et trente-six billes : un jeu de l’Oie en quelque sorte.jeux 1

Un peu plus tard, ces mêmes Égyptiens concevront le jeu de Senet (trente cases réparties sur trois rangées), l’ancêtre du Backgammon. Les égyptologues exhumeront d’ailleurs une quarantaine de jeux dans un état de conservation exceptionnelle.

Les Grecs jouaient aux dés et aux osselets pour connaître leur avenir avant de grands évènements. A l’époque romaine, les dés faisaient largement partie du paysage ludique dans les couches populaires comme dans les hautes sphères. Quant au Mikado, lui aussi possédait des origines divinatoires bien que l’on ait rapporté qu’il servait à l’apprentissage de la patience aux jeunes samouraïs.

En continuant dans le temps…

Le moyen âge sera la période la plus creuse pour les jeux de société qui étaient perçus comme des activités oisives et donc condamnés par l’Eglise. L’arrivée des jeux de cartes vers 1360 ne va pas aider le clergé à évincer ce « péché » d’autant qu’avec l’essor de l’imprimerie, les cartes à jouer inondent l’Europe.

Au XVIIème siècle, les jeux étaient déjà bien implantés dans le quotidien de nombreuses personnes issues du peuple ou de la noblesse ; certains pariaient sur les résultats obtenus lors de parties de cartes, de trictrac ou de dés.

Les dominos firent leur apparition au XVIIIème siècle en Europe. Certains historiens affirment qu’ils existaient déjà en Egypte au temps de Toutankhamon, se basant sur le fait que des dominos auraient été retrouvés dans son sarcophage.

Plus près de nous

Autrefois, les jeux de société étaient fabriqués en bois. Avec l’arrivée du plastique, le XXème siècle voit apparaître de nombreux jeux pédagogiques, s’ancrant plus dans un monde infantile alors que les jeux de société dans le quotidien des adultes deviennent des passe-tjeux 2emps et des jeux de café.

Les jeux de société sont généralement des jeux intellectuels, faisant souvent appel au hasard : loto, petits chevaux, Monopoly… ; à l’habileté physique des joueurs : jeu de puce, mikado ; à la réflexion : dames, échecs, scrabble, abalone, puissance 4... ; à la stratégie : bataille navale, cluedo ... ; sans oublier la diversité des jeux de cartes : belote, bridge, poker, rami, tarot…

La majorité de ces jeux ont été inventés dans la seconde moitié du siècle dernier. Les règles sont souvent très simples et le but est essentiellement de passer un moment agréable en famille ou avec des amis. Les moins jeunes d’entre nous se rappellent peut-être les soirées auprès du feu assis autour d’une table, jouant aux cartes ou aux dominos ou les parties de Monopoly les jeudis après-midi pluvieux lorsque les jeux vidéo n’existaient pas encore. Mais ça, c’est une autre histoire…

Vous êtes ici :