ECHOS DE MEULAN

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte
Imprimer PDF

UNE GRANDE FÊTE A GAILLON POUR LES 50 ANS DES ECHOS !

 

L’équipe des « Echos de Meulan » au grand complet s’était mise sur son trente et un pour accueillir ceux qui étaient venus pour célébrer
gateau-50ansavec elle les 50 ans du journal. Décorée de centaines de ballons de toutes les couleurs, marqués du nom de notre mensuel, la salle des fêtes de Gaillon-sur-Montcient avait elle aussi revêtu ses habits de fête.

Après avoir laissé le soin à nos invités de découvrir :

  • l’exposition composée des « une » de nos numéros 1, 100, 200, 300, 400 et en avant première de la maquette de notre numéro 500,

  • de la dernière forme en plomb, ayant servi au tirage du n° 298 de février 1992, prêtée par notre imprimeur,

  • d’un modèle de plaque utilisé sur la machine offset,

la soirée s’est poursuivie ; d’abord des remerciements à toutes les personnes qui avaient fait le déplacement : notre député Arnaud Richard et notre conseiller général Michel Vignier, les maires de Gaillon, de Meulan, d’Evecquemont, les représentants des autres communes du groupement paroissial, l’imprimeur des Echos (le même depuis 50 ans !), M Buignet accompagné de son épouse et de deux de ses employés, de nombreux annonceurs, dont la famille Picard (opticiens KRYS) fidèle aux Echos depuis 1977, le salon de coiffure Francis également très attaché au journal et une grande partie de la grande équipe des distributeurs, ceux qui chaque mois glissent notre journal dans votre boite aux lettres.

Au cours de son allocution, Yves Maretheu le rédacteur en chef a fait un historique rapide du journal en rappelant l’importance du Père Mansuy, curé de Meulan en 1962 qui est à l’origine des Echos. Il a aussi tenu à rendre hommage à quelques anciens qui ont largement participé à faire de ce journal ce qu’il est aujourd’hui, ceux qui nous ont quittés comme Maurice Dutertre, vaillant trésorier pendant de longues années, et ceux qui avaient tenu à être parmi nous pour cette célébration, Guy François au journal depuis sa création, Alice Montel à l’origine des « En parlant avec.. », Véronique Flipo ancienne rédactrice en chef. Revenant au présent, Yves a ensuite présenté l’équipe actuelle du journal, insistant sur le rôle joué par chacun, comme Gisèle Dutertre, irremplaçable au moment de la réception et de la distribution des journaux ; une belle façon de mettre en lumière ceux qui sont le plus souvent dans l’ombre. Enfin, puisqu’il faut penser au futur, le tout nouveau site internet du journal, echosdemeulan.fr, a été dévoilé. Yves a insisté sur le fait que ce site, qui a vu le jour grâce à Daniel Pasquiet, Agnès Lobut et Guillaume de Prémare, ne sera pas un journal bis, mais a vocation d’apporter plus d’information aux internautes.

En insistant sur le fait que « jubilare », à l’origine de jubilé, célébration d’un anniversaire, signifie en latin « se réjouir », le Père Patrick Fournier, curé du groupement paroissial, a invité l’assistance, qui ne s’est pas faite prier, à se rapprocher du buffet.

Mais avant de passer aux agapes, nous, enfin « Les Echos », ont eu la joie et l’honneur de recevoir des mains d’Arnaud Richard la médaille de l’Assemblée Nationale : inutile de préciser que nous étions tous très émus par une telle récompense.

Medaille50ans

Tout s’est ensuite passé très vite, avec beaucoup de chaleur et de bonne humeur, chacun étant heureux de retrouver l’autre pour des discussions sans fin sur la vie, le contenu, quelques anecdotes, des souvenirs communs au sujet des Echos, la grande vedette de la soirée. Dans un coin les invités intéressés pouvaient se connecter sur notre nouveau site internet, visualiser le petit film préparé par Yves Maretheu montrant la fabrication du journal de sa rédaction à sa distribution, en passant bien sûr par les ateliers de l’imprimerie Buignet, ou encore admirer l’exposition qui rappelait certains évènements marquants de la vie des Echos.

Le magnifique buffet préparé par le traiteur de Meulan, Jean-Noël Henry, a agi un peu comme un aimant, attirant vers lui tous les convives. Puis vint le clou de la soirée, que fût sans conteste le gigantesque et, en plus, superbe gâteau confectionné par notre pâtissier Michel Ferry. Ce dessert étant trop haut pour être dressé dans sa boutique, notre artiste est resté près d’une heure dans les cuisines pour en finaliser la préparation et ménager ainsi la surprise. Inutile de préciser qu’il a été accueilli par un tonnerre d’applaudissements et que son « pavé meulanais géant » a fait le régal de tous.

En fin de soirée, chacun a quitté la salle un peu à regret mais content d’avoir passé un bon moment de partage et de rencontre et d’avoir vécu un grand moment avec « Les Echos », dois-je ajouter que pour toute l’équipe, ce furent aussi des réjouissances qui resteront inoubliables…

Vous êtes ici :