ECHOS DE MEULAN

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

LA SAINT PATRICK : UNE FÊTE NATIONALE EN IRLANDE

PDF

Les Vœux de la saint Patrick,

saint patrick

Puissiez-vous avoir
Une maison contre le vent
Un toit contre la pluie
L’amour d’une famille unie
Puissiez-vous toujours être entourés
De gens joyeux et d’éclats de rire
De tous ceux que vous aimez
Puissiez-vous avoir tout ce que votre cœur désire

Voici venir le mois de mars et comme tous les ans, le 17 mars, les Irlandais, et plus largement les celtes, vont joyeusement célébrer la fête de leur saint patron : Patrick !
Né dans les années 390 (393 pour les uns, 387 pour les autres, on trouve même des écrits mentionnant sa naissance en 380 !) à Kilpatrick en Ecosse, saint Patrick a été capturé à l’âge de seize ans par des pirates (anglais ?). Déporté sur l’ile d’Erin où il a été vendu en tant qu’esclave, il y resta six longues années pendant lesquelles il apprit le celte et les mœurs gaëliques, puis revint en Ecosse. Selon certains, il serait allé dans un monastère en Gaule pour y compléter sa formation au catholicisme ; enfin il rejoint l’Irlande en 432 pour y fonder couvents et monastères. Il est depuis considéré comme l’évangélisateur de l’ile. La légende raconte même que c’est au moyen d’un trèfle, devenu depuis l’emblème du pays, qu’il a expliqué au roi Aengus, la Sainte Trinité. On raconte aussi, mais c’est beaucoup moins sûr, qu’il a fait fuir tous les serpents de l’ile, ces reptiles symbolisant alors le mal et surtout les croyances polythéistes.
Toujours est-il que sa fête, reconnue par les églises luthériennes, orthodoxes et anglicanes, est largement fêtée en Irlande depuis le IXème siècle et a même été inscrite dès le début du XVIIème siècle au calendrier des fêtes catholiques. Devenue jour férié en 1903 en Irlande, où elle est considérée comme fête nationale, elle fait aussi partie des jours saints « d’obligation », c'est-à-dire qui doivent impérativement être célébrées par les croyants !
Cette fête, tombée en désuétude pendant de longues années, a retrouvé de la vigueur sur le sol américain après les nombreuses migrations des Irlandais au XVIIIème et XIXème siècles ; ils avaient là l’occasion de manifester leur identité ethnique et leur singularité. C’est sans doute ce qui explique que la saint Patrick fait l’objet de longues parades à New-York ou San Francisco où les communautés irlandaises sont très présentes.
Pour un Irlandais, le jour de la saint Patrick commence tôt… au pub, et se finit très tard… au pub ! Entre temps, il n’a guère bougé et c’est, le plus souvent habillé de vert et avec quelques pintes de bonne Guinness échangées avec des amis dans cette ambiance chaleureuse que se célèbre cette joyeuse fête. Bien sûr, on n’oublie pas la guitare, la flûte et le violon pour accompagner les chants et les danses, inutile de vous dire qu’il règne une folle ambiance dans le pub ! Et pourtant, la saint Patrick tombe le plus souvent en pleine période de carême, période pendant laquelle les Irlandais, fervents catholiques, évitent les abus, d’ailleurs une loi imposait aux pubs irlandais de fermer ce soir-là mais il est difficile pour un vrai Irlandais de ne pas fêter la saint Patrick et il est vrai qu’ils font souvent de ce jour une exception !

Vous êtes ici :