ECHOS DE MEULAN

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

ISABELLE BINOT, PRÉSIDENTE DE FESTIVILL@GE D'ÉVECQUEMONT

PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

epavLes Echos de Meulan ont toujours eu le souci de faire connaître la vie associative de nos huit communes; aujourd’hui nous donnons la parole à Isabelle Binot pour nous parler de son association qui anime bien des moments festifs d’Evecquemont.

Bonjour madame Binot, merci d’accueillir les Echos de Meulan et de nous parler de «FestiVill@ge», dont vous êtes présidente depuis sa création, le 7 octobre 2009.

Pouvez-vous, tout d’abord vous présenter, évoquer votre parcours de vie?

Je ne suis pas née à Evecquemont, je suis parisienne et c’est le choix d’une maison qui nous y a conduits, c’était en 2003, nous habitions alors Vauréal. Ce choix impliquait des problèmes de transport mais nous les avons surmontés; aujourd’hui, nos deux filles ont vingt-deux ans et, si elles vivent à la maison, elles sont indépendantes, côté transport. Quant à moi, je suis chargée de mission dans un établissement financier à Rueil-Malmaison, ce qui est raisonnable du point de vue du temps de trajet.

Pouvez-vous nous parler de votre investissement dans la vie d’Evecquemont?

Evecquemont est un petit village de quelque huit cents habitants dont l’école « maternelle et primaire» accueille en moyenne quatre-vingt-dix élèves ce qui facilite les rapports humains. Nos filles y ont fait leurs CM1 et CM2 et par le biais de l’école, j’ai tout de suite participé à la vie locale comme la traditionnelle «chasse aux œufs de Pâques! J’avais des contacts avec les parents d’élèves et m’entendais bien avec les jeunes élus; ainsi au niveau des festivités tout s’est fait naturellement; on se regroupait, on participait aux différentes activités para scolaires ou municipales car Evecquemont c’était comme une famille. Je me suis occupée lors du premier mandat de Ghislaine Senée, du journal municipal «Evecquemont info», réalisant la mise en page car c’est un peu ma partie mais j’ai arrêté.

Et FestiVill@ge, comment cette association est-elle née et s’est développée?

Nous l’avons créée le 7 octobre 2009 et, s’il y a eu des changements dans le bureau, je suis toujours présidente; j’organise et m’occupe de tout. L’association compte à peine une vingtaine d’adhérents mais nous avons eu jusqu’à près de quarante bénévoles. Le « noyau dur» est fidèle mais il est très difficile de remplacer ceux qui nous quittent (déménagement ou autres) sans doute parce que la jeune génération ne s’engage pas; ce phénomène est général et constaté dans bien d’autres associations au-delà même d’Evecquemont. Nous avons des aides ponctuelles mais n’avons guère de nouvelles adhésions.

Quelles sont les activités principales de Festivill@ge?

Les manifestations de FestiVill@ge sont multiples. Ce sont une dizaine de rencontres, tous thèmes confondus s’étageant tout au long de de l’année. Chaque fois, nous assurons l’installation des barnums et la buvette. Je n’évoque que les principales. Le marché de Noël, qui a toujours beaucoup de succès, est organisé à 100% par l’Association FestiVill@ge, le deuxième dimanche de décembre. J’assure les inscriptions, les dossiers des participants et la recherche d’animation, s’il y a, etc. Je ne manque pas de transmettre les dates aux Echos de Meulan qui en font l’annonce!

Au mois de mars: la bourse aux vêtements appelée «vide dressing», 100% FestiVill@ge où les particuliers apportent et proposent à la vente leurs habits sans qu’il y ait d’intermédiaire. Elle se tiendra cette année le 22 avril. La chasse aux œufs de Pâques, proposée et réservée aux enfants épiscomontois le week-end pascal dans le parc de l’ancien prieuré que la famille Elvinger nous ouvre à cette occasion. Sur l’idée de Claude, depuis 2011 nous organisons, également un Loto 100%FestiVill@ge. Cette année, il aura lieu le 10 juin en soirée. Sa petite particularité veut qu’il y ait des places en intérieur comme en extérieur. De façon ponctuelle, des animations «Juste Danse» rythment quelques unes des soirées de nos jeunes Episcomontois.

L’organisation (affiches, inscriptions, marquage…) de la brocante qui a lieu le deuxième dimanche de septembre est assurée par la mairie FestiVill@ge s’occupant uniquement de la restauration. A cela, il faut ajouter les moments conviviaux entre bénévoles comme le repas des adhérents que j’ai mis en place en 2011. J’ai voulu que l’on se retrouve en dehors du contexte «Manifestation». Le deuxième temps convivial est la galette des rois qui suit l’assemblée générale annuelle de notre association. Finalement il ne se passe pas de mois sans activités sauf l’été et encore. Tout président d’association le sait, toute manifestation ne se résume pas à une journée!

Vous avez évoqué un certain nombre de manifestations très diverses; quel y est votre rôle?

Mon rôle est le même pour l’ensemble des manifestations que FestiVill@ge organise, soit la recherche des participants par le biais des fichiers des manifestations précédentes, soit en les publiant sur des sites spécifiques en fonction du thème tels que Noël.org, Vide grenier, … loto passion. Je gère de la création de l’affiche à l’accueil du participant le Jour J en passant par la réception et l’enregistrement de son dossier. Je dois également prévoir les courses et les quantités. La responsabilité de l’Association étant engagée, nous nous devons de gérer au mieux les manifestations.

Nous tenons la buvette dans toutes les manifestations 100% FestiVill@ge mais également lors de la brocante. Mon mari participe à la tenue des stands barbecue/frites de la brocante et huîtres/marrons du marché de Noël. Il fait partie des irréductibles à ces deux stands, avec Christophe, Gilles, Philippe, Jean-Christophe et Cécile. Le stand «buvette» est un lieu privilégié de rencontres. Toutes ces manifestations resserrent les liens entre les habitants dans un cadre festif. Nous avons d’autres projets dont trois séances d’initiation à la danse: salsa et autres pour jeunes et adultes. Pour ce qui est de la gestion de l’association, je m’en occupe sans difficulté grâce aux outils bureautiques que sont Word, Excel et PowerPoint que je maîtrise sans problème. Voyez mes dossiers, ils reflètent toutes nos activités depuis 2009, tous les comptes-rendus, les comptes et les factures. Je n’oublie pas de mentionner la subvention annuelle de la commune pour notre association régie par la loi de 1901. J’en profite également pour remercier Monsieur le député Arnaud Richard qui, pour la deuxième fois depuis la création de l’association, a souhaité apporter un soutien financier à FestiVill@ge.

Vous parlez de soucis de recrutement, en avez-vous d’autres mais aussi des joies?

Si l’association compte, ce que j’appelle le «noyau dur», fidèle depuis la création, le renouvellement est difficile, car les gens ne veulent pas s’engager vraiment même si des bénévoles, non adhérents, sont prêts à donner un coup de main ponctuel. Pourtant tous les contacts que nous prenons, tant avec les exposants extérieurs qu’avec tous les Episcomontois qui participent à nos animations, à tous nos moments festifs, sont d’une grande richesse humaine et créent des liens souvent durables au sein de la population et tout particulièrement de notre équipe. Ils participent au «bien vivre» dans notre petite commune et cela est bien relayé par nos sites. Eh oui, dans la mesure du possible, je mets à jour le site de l’Association et la page Facebook, créée il y a un an avec Christophe.

Je le redis haut et fort: «FestiVill@ge» est une belle aventure.

(Propos recueillis par Ghislaine Denisot)

Vous pouvez contacter FestiVilla@ge par mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

ou consulter leur blog ou sur les rejoindre sur facebook

Vous êtes ici :